After All

2025 : Vers une transition du « fait maison » vers le « non fait maison »…

Partager le post

2025 : Vers une transition du « fait maison » vers le « non fait maison »…

En France, le décret relatif à la mention « fait maison » dans les établissements de restauration a été publié au Journal Officiel le 11 juillet 2014 puis modifié par le Décret n°2015-505 du 6 mai 2015. Ce décret a introduit la possibilité pour les restaurateurs d’arborer le label « fait maison » pour les plats préparés sur place à partir d’ingrédients bruts.

La mention « fait maison » garantit aux clients que le plat n’est pas élaboré à partir de produits industriels prétransformés. Cela vise à promouvoir la qualité des produits et le savoir-faire des chefs dans la préparation des plats. Les restaurants qui souhaitent utiliser cette mention doivent respecter certaines conditions précisées dans le décret, notamment en ce qui concerne la provenance des ingrédients, les méthodes de préparation, l’utilisation conforme du logo.

Retrouvez l’ensemble des critères dans le cahier des charges ici : https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/dp_fait_maison.pdf

Néanmoins il revêt un caractère facultatif et pas toujours très clair pour les restaurateurs. La réglementation est sur le point d’évoluer. En octobre dernier, la ministre Olivia Grégoire a annoncé l’obligation pour les restaurateurs d’indiquer sur leur carte si les plats proposés n’ont pas été « faits maison ». « Au plus tard en 2025, peut-être même dès cette année, tout plat non ‘fait maison’ devra désormais être signalé sur les cartes ». Cette mesure ne sera pas facultative.

Olivia Grégoire justifie cette mesure par les manques observés dans les règles déjà en vigueur : « Nous devions agir. Car la mention – facultative – sur les cartes du « fait maison », un label créé en 2014, est compliquée et reste de ce fait peu utilisée ». Nous ajoutons que lorsqu’elle est utilisée, elle n’est pas forcément utilisée correctement, et peut mettre les restaurateurs dans des situations de non conformités involontaires.

Quid du cahier des charges actuel du « fait maison » ? Va-t-il évoluer ?
Le logo va-t-il disparaitre ?
Aujourd’hui, aucun decret n’est encore sorti.
Chez AFTER ALL, nous allons suivre ça de près. Restez connectés.

0 0 votes
Note moi !
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire davantage

Aller au contenu principal